les jules

  • Accueil
  • > GENESE DE L’ATELIER DES JULES

15 juillet, 2009

GENESE DE L’ATELIER DES JULES

lesjulesdisa @ 15:39

COMMENT L’ATELIER EST-IL NE?
Les fondations de l’atelier sont profondément ancrées dans ma passion pour le théâtre. La mise en place d’un atelier théâtre bilingue me permettait donc de lier mes deux passions: l’anglais et le théâtre, tout en ouvrant la possibilité de faire découvrir aux élèves de mon collège l’anglais autrement qu’en cours.

Mais, il faut l’avouer, il y a une petite histoire derrière cette grande histoire! Quelques années auparavant (en 1999 très précisément) alors que j’enseignais l’anglais à une classe de première L, j’ai découvert la pièce d’Oscar Wilde The Importance of Being Earnest. Ce fut pour moi une révélation sur la personnalité, le talent et l’incomparable esprit de cet auteur génial.

A la suite de cette découverte, j’ai proposé au groupe théâtral dont je fais partie de la mettre en scène. Deux échecs successifs (désistement de l’acteur principal) m’ont forcée à renoncer…en tout cas dans ce cadre.

De là est née l’idée de (re)monter un atelier théâtre au collège où j’enseignais déjà, mais un peu différent de ce qui avait existé (merci et bravo à vous, gentils précurseurs que je continue à tant apprécier: Vincent, Edwige). La pièce étant de langue anglaise et moi-même enseignant cette langue qui m’est si chère, c’est tout naturellement que j’ai lancé un atelier bilingue, me permettant ainsi de faire jouer la pièce, en partie du moins, dans sa langue d’origine.

Il faut avouer que je ne m’attendais pas à tant de facilité de la part des élèves qui sont venus s’inscrire spontanément. A aucun moment ils n’ont montré la moindre réticence à jouer en anglais!

L’Atelier Théâtre Bilingue du collège Jules Ferry était né!

AUTODIDACTE JUSQU’AU BOUT!

Notre atelier fonctionne sans la moindre subvention. Pour faire court,  le seul moyen d’obtenir un soutien financier consiste à monter un dossier auprès du rectorat. Après deux rejets successifs et une très mauvaise (ou disons pas très heureuse!) expérience avec un intervenant professionnel, j’ai finalement renoncé.

AVANTAGES ET INCONVENIENTS

Ne pas être reconnus par les instances académiques nous prive d’argent et de la collaboration d’un professionnel. Sans apport financier, nos décors et costumes sont faits de bric et de broc; mais avec une bonne dose d’ingéniosité, de l’imagination et un peu de temps, on arrive à de bons résultats!

Quant à emmener les Jules voir des productions professionnelles, il est vrai qu’il faut savoir utiliser le moindre denier!  Merci à nos gentils donateurs, notamment lors des représentations (système du chapeau) ainsi que tous ceux qui nous ont permis de réaliser notre voyage en Angleterre en 2008. Jusqu’à présent, toutes les sorties ont été gratuites pour les Jules.

Mais travailler seule, c’est surtout l’avantage de mener ma barque à ma guise! je peux ainsi choisir les pièces, les accommoder et mettre en scène à ma façon. Sur le plan artistique, c’est un avantage irremplaçable.

THE BIRTH OF OUR DRAMA WORKSHOP

The fundations of this workshop are deeply rooted in my passion for drama. On the one hand, the creation of a bilingual drama workshop was the best means to link my two passions: drama and English.On the other hand, it was a wonderful opportunity for the students to deal with English in a different way than in class.

But there’s alway more to the story…! A few years earlier (precisely in 1999) as I was teaching to a highschool class, I came across Oscar Wilde’s play The Importance of Being Earnest. It was a revelation to me! I fell in love with the brilliant personality and incomparable wit of that genius.

I then tried to produce it in French with the drama group I was already a member of but after two failures due to the withdrawal of the main character I finally had to give up.

That’s how the idea of a bilingual drama workshop was born:I would produce it with students of the school where I was teaching. Icing on the cake, I had the possibility to have it performed partly in the original version.

I was agreeably surprised to meet no reluctance at all from the students at the idea of performing in English!

The bilingual Drama Workshop of Jules Ferry school was born!

AN AUTODIDACT TO THE END!

Unfortunately enough, drama is not taught in France. I mean it’s not part of the curriculum. Therefore, we have to do it as an extra. We can normally get some subsidies but it is a tricky game and my application was rejected twice.

ADVANTAGES AND DRAWBACKS

No subsidies means makeshift costumes and stage setting. Yet, with a touch of inventiveness, a good deal of resourcefulness, imagination and time, we can always do it!

Thanks to donations I’ve been so far able to take the Jules to see professional productions.Every outing, including our trip to London was totaly free of charge for the Jules.

No subsidies also means no professional actor or producer to help me with my job. Yet, I must admit that I prefer it that way. I can choose the plays, adapt and produce them my own way. Artistically speaking, it’s an irreplaceable advantage.

Laisser un commentaire

LA PETITE GALERIE |
disaster |
dany |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amour
| noire souris
| loup22